Welcome !

27.02.2017 - Un peu de repos • Ft. Elya

 :: † Archives :: Archives :: Archives V1 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 9 Mar - 21:52
Un peu de repos.Hevana, appartement d’Adrian, une ou deux heures plus tard.

Il faisait nuit maintenant, les stores de chez Adrian étaient fermés mais il avait allumé la lumière, il en avait besoin. Car cela faisait maintenant bien plus d’une heure qu’il s’occupait d’Elya alors qu’elle était encore inconsciente. La trousse de secours était posée sur sa table de chevet pendant qu’il soignait la blessée dans son propre lit, restant au bord de celui-ci tout en lui attribuant les soins dont elle avait besoin. Il avait tout désinfecté, pris soin de vérifier si elle ne faisait pas de fièvre et venait de finir de serrer les derniers bandages.

Il la regardait, s’en voulant, car il n’avait pas été assez fort pour la protéger lors de la mission, mais aussi en colère contre ces raksa chez qui il allait sûrement rendre une petite visite personnelle plus tard. Mais bon, la priorité maintenant était Elya, enfin, a toujours été elle. Mais plus que d’habitude cette fois-ci. Ca lui faisait mal de la voir dans un tel état. Il se redressa, après avoir tendrement avoir passé sa main sur la joue d’Elya et se dirigea vers la cuisine, pour lui préparer quelque chose à manger afin qu’elle reprenne des forces.

Adrian prépara une soupe et le temps que celle-ci chauffe, il s’appuya sur le plan de travail, sentant sa tête tourner, voyant à moitié flou et sentant son corps trembler de temps à autre. Cette foutue balle anti-vampires qu’il avait reçu à l’épaule faisait effet, depuis qu’il avait conduit, heureusement les symptômes n’ont commencé que quand il était rentré. Il ferma les yeux un instant et prit une inspiration, expirant ensuite doucement. Il saisissa le bol pour Elya et y mit la soupe, qu’il ramena ensuite à cette dernière sur un plateau avec une cuillère qu’il déposa sur la table de chevet à la place de la trousse de secours.

Voyant qu’elle ne s’était toujours pas réveillée, il s’asseya par terre, pour essayer de se reposer aussi, contre le lit, se passant une main dans les cheveux, tandis qu’il sentait quelques perles de sueur sur son front brûlant. Mais il n’y fit pas attention, « ça va passer tout seul » se disait-il. Mais en attendant, il allait rester là, à attendre qu’Elya aille mieux.
© 2981 12289 0
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 10/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 9 Mar - 23:19
cauchemarft. STRANGE Adrian

Il faisait noir. Pas une lumière ne pouvait être visible. Mais ce n’était pas cela qui faisait peur. C’était les cris. Ils ne semblaient ne jamais s’arrêter, résonnant encore dans la tête même quand c’était fini. Pourquoi ? Pourquoi se battaient-ils ? Elya avait envie de pleurer. Pourquoi tout ne pouvait pas bien se passer ?

Puis, le noir enveloppa de nouveau Elya. Elle avait l’impression de flotter. Comme si son corps ne pesait pas plus qu’une plume. Jusqu’à ce qu’elle posa de nouveau un pied sur le sol. Elle n’avait aucune idée de l’endroit où elle se trouvait. Il faisait noir. Pas une lumière ne pouvait être visible. Mais il n’y avait pas de cris. Pourtant, Elya avait peur. Le silence pouvait être effrayant. Elle l’avait appris à ses dépends. Souvent, le silence signifiait la mort.

Elya avançait. Dans le noir. Ne sachant pas où elle allait. Ne sachant pas non plus sur quoi elle marchait. C’était chaud. Gluant. Et plus ou moins liquide. Petit à petit, ses sens se développèrent, et elle remarqua l’odeur épouvantable. L’odeur de la mort. L’odeur du sang. Elya voulait crier, mais elle ne pouvait pas. Alors, elle continuait de marcher, souhaitant sortir le plus vite possible de cet endroit.

La lumière finit par réapparaître légèrement, illuminant quelque chose au sol. Au milieu de cette mare de sang se trouvait un corps. Elya se rapprocha lentement du corps avec appréhension. Des larmes se mirent à couler avant même qu’elle soit proche du corps. Parce qu’elle savait qui c’était. Ça ne pouvait être que lui.

Des rires se firent entendre tout autour d’elle. Des rires à glacer le sang. Et puis une voix. “Ta mort sera beaucoup plus douloureuse.


- NON ! PAPA !

Elya se réveilla en sursaut, en sueur. Ce n’était qu’un rêve. Enfin. Est-ce que c’était complètement un rêve ?

Des larmes continuèrent à couler sur ses joues alors qu’elle prenait conscience petit à petit de son environnement.

Elle sursauta de nouveau quand elle aperçut une tête rousse pas loin d’elle.

- A… Adrian ?


avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 10/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 11 Mar - 22:04
Un peu de repos.Le roux était toujours contre le lit, ses jambes repliées contre lui et sa tête contre ses genoux, comme si il commençait à s’endormir. Il pouvait entendre les battements de cœur d’Elya d’ici, il avait bien remarqué que son sommeil était agité et que son cœur faisait de même. Mais il n’y pouvait rien, et ne voulait pas la déranger, elle devait se reposer.

Cependant tout venu contrarier ses plans lorsqu’il entendu la jeune femme sursauter et prononcer son nom. Le vampire ouvrit alors les yeux, relevant la tête et dépliant ses jambes, se tournant vers elle mais sans pour autant se lever, il était à genoux contre le lit et remarqua qu’elle pleurait. Il venu alors doucement caresser sa joue, lentement, la lâchant ensuite. Le regard d’Adrian était content et rassuré, il souriait aussi.

- Bonsoir, Elya.

Il montra alors le plateau qu’il avait préparé pour elle. En silence. Vu l’heure elle devait avoir faim, mais il valait mieux qu’elle mange aussi, si elle voulait reprendre des forces, et peut-être repartir. Même si Adrian ne la laissera pas partir dans cet état, sauf si quelqu’un venait la chercher. Il ne voulait plus la laisser seule à présent, encore moins qu’avant. C’était beaucoup trop risqué dans son état, et même si les Raksa n’avaient pas pu les suivre jusqu’ici, vu qu’il faisait nuit, d’autres pouvaient traîner dehors.

Pendant un instant il eût un beug, allez savoir si il réfléchissait ou si c’était à cause de sa fièvre qui ne faisait que de l’affaiblir de minutes en minutes. Il se redressa complètement, prenant soin à ce qu’Elya ne le voit pas tituber pendant qu’il était debout et alla dans la salle de bain. Il alla prendre une nouvelle serviette propre et fraîche pour sa blessée et revenu aussi vite qu’il était parti. Il était plus lent dans ses mouvements, mais faisait comme si c’était normal, il ne voulait pas l’affoler, même si elle s’en fout peut-être, pensait-il.

Il se rapprocha, s’asseyant au rebord du lit tandis qu’il tendait la serviette à Elya.

- Ca va aller ?

Mais il lui dit simplement ça, ne faisant pas de remarques sur le fait qu’elle ait sursauté ou ses larmes qui avaient coulé. C’était rare, mais il n’en avait pas envie d’en faire, des réflexions.

© 2981 12289 0
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 10/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 14 Mar - 20:49
réveil difficileft. STRANGE Adrian

La tête rousse appartenait bien à Adrian. Ce-dernier se tourna vers elle quand il entendit son nom puis se rapprocha d’elle, essuyant les larmes qui avaient coulés le long de ses joues. Avec ce geste, Elya remarqua enfin qu’elle avait pleuré et se mit même à les essuyer avec un bout de sa manche quelques secondes après Adrian, même si ça servait à rien. C’était plus un réflexe qu’autre chose.

Elle répondit également à la salutation d’Adrian avec un léger sourire, puis buga un moment. “Bonsoir” ? Depuis combien de temps elle dormait ? Elya tourna sa tête vers la fenêtre et observa dehors. Il faisait toujours aussi sombre. À moins qu’elle avait dormi une journée entière, ce qui aurait clairement étrange vu les conditions de cette situation, Elya pouvait en conclure que le “bonsoir” était juste une façon de dire “ah, enfin réveillée”.

Elle accepta par la suite le plateau qu’Adrian lui tendit, prenant le bol de soupe dans ses mains et le fixant pendant un moment. La chaleur que provoquait le bol était la bienvenue. Elle ferma les yeux un instant, profitant un peu du silence, puis les rouvrit et but la soupe lentement.

Au même moment, elle perçut du mouvement à côté d’elle et commença enfin à vraiment comprendre où elle se trouvait. Elle observa Adrian sortir de la chambre puis resta concentré sur sa soupe. Il l’avait donc emmener chez lui. Classique. Alors que toute personne censé l’aurait emmené à l'hôpital ou bien au quartier général du Red Order, il avait choisi de l’emmener chez lui. Elle soupira. La soirée était loin d’être terminée. Cependant, elle avait d’autres problèmes en tête qu’Adrian.

Alors qu’elle venait de finir sa soupe, elle fixa le fond de son bol et repensa aux évènements précédents. Et tandis qu’elle se remémorait petit à petit ce qu’il s’était passé, elle se mit à serrer de plus en plus fort son bol, les jointures de ses doigts devenant blanche, puis des larmes finirent par couler de plus belle. Mais cette fois-ci, c’était des larmes de rage.

Elle sursauta de nouveau au retour d’Adrian, étant trop plongé dans ses pensées pour faire attention à son entourage. Ou peut-être que c’était parce qu’elle se savait en sécurité ?

Elle ramena ses jambes vers elle quand Adrian s’asseya sur le lit, plus pour lui faire de la place que par envie qu’il ne s’approche pas d’elle, et accepta machinalement la serviette. “Hm.” fut la seule réponse qu’elle donna à Adrian, ne sachant pas elle-même la réponse et séchant de plus belle ses larmes.

Elle fixa ensuite le vampire. Lui aussi avait été blessé, et avait l’air d’être dans un piteux état.

- Et toi ?

Son regard glissa sur une des blessures d’Adrian et elle abandonna son bol, se rapprochant de lui avec la serviette en main.

- Est-ce c’est dû à une balle anti-vampire ? demanda-t-elle sur un ton choquée tout en commençant à nettoyer le sang autour de la blessure à l’aide de la serviette.




avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 10/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 15 Mar - 0:40
Un peu de repos.Adrian avait bien plus envie de dormir qu’autre chose, pour une fois. Il n’était pas très fan des siestes, pensant que c’était simplement pour les petits vieux ou les vampires qui essayaient de se donner un style. Tiens, ça lui rappelait sa famille qui imposait des siestes pour « se régénérer ». Mais bon, là il n’allait pas avoir le choix. C’était soit ça, soit tomber comme une merde d’un coup à un moment où il s’y attendrait le moins, et il avait vraiment pas envie de s’effondrer devant Elya, ça serait un échec, avait-il pensé.

Mais quelque chose l’interpella, un geste. Elle s’était rapprochée, mais qu’est-ce qu’elle voulait  faire ? Le frapper car il l’avait ramené chez lui plutôt qu’à l’hopital ou autre ? Il ne bougeait pas pour autant, il avait clairement la flemme et surtout pas la force de se déplacer. Il la laissa donc s’approcher, mais ce qu’elle fit l’étonna, il n’avait pas vu que le pansement qu’il s’était fait était déjà tout entaché. Il la laissa faire tout de même, reculant légèrement en grimaçant, il avait encore mal et ça le lançait, mais surtout quand elle appuyait dessus avec la serviette.

- Oui et oui, une balle normale ne ferait pas autant de dégâts, je ne suis pas en sucre non plus ..

Il semblait bien agacé d’être en position de faiblesse devant Elya. Il ne voulait pas lui montrer qu’il était faible. Elle avait bien vu la blessure, mais il espérait à ce qu’elle ne fasse pas attention à la température de son corps qui était bien trop élevée pour un vampire.
Il attrapa le bol qu’elle avait vidé, le prenant entre ses mains, qui tremblaient presque, même si il essayait de le cacher. Il essayait de tout cacher. Mais tout le monde sait que ce qui est caché finit toujours par être révélé.

- Tu veux une autre portion ? J’en ai fait de trop je crois.

Malgré le fait que sur le coup il agissait froidement, il souriait, comme toujours, pour ne pas alarmer Elya. Il allait se relever, mais se tourna vers elle et lui embrassa le front, tout naturellement.

- Content que ça aille mieux pour toi.

© 2981 12289 0
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 10/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 15 Mar - 13:06
Adrian Strange is too strangeft. STRANGE Adrian

Adrian confirma ses doutes sur l’origine de sa blessure, la faisant légèrement paniqué. Elle avait tiré sur assez de vampires pour savoir l’effet de ce genre de munitions. Cependant, Adrian ne semblait pas si alarmé que cela. Sans doute parce que la blessure n’était pas aussi grave que cela au final ? Cela étonnerait beaucoup Elya, mais ça pouvait être une possibilité.

La jeune femme arqua un sourcil face au comportement du vampire. D’habitude, il faisait toujours des remarques lourdes. C’était étrange qu’il n’en faisait pas en ce moment, surtout qu’ils étaient tous les deux dans son lit. À moins que le combat avec les Raksa l’avait poussé à devenir plus sérieux ? Elya en doutait grandement. Elle ne pensait pas qu’il pouvait changer à ce point en si peu de temps. De plus, même s’il souriait, son ton restait froid. Pendant un instant, Elya émis l’hypothèse qu’en vérité Adrian se moquait complètement d’elle, mais, bizarrement, elle n’avait pas vraiment envie d’y croire. Bien qu’elle faisait souvent des réflexions sur le fait qu’Adrian draguait tout le monde et non juste elle, elle n’avait jamais eu de vraies preuves.

Toujours plongée dans ses pensées, elle observa Adrian prendre le bol puis secoua négativement de la tête quand il lui proposa plus de soupe. Elle allait d’ailleurs lui proposer de la laisser s’occuper de la vaisselle quand Adrian s’approcha beaucoup trop près d’elle pour l’embrasser sur le front. Par réflexe, elle ferma ses yeux au moment du contact, puis les rouvrit, fixant Adrian avec un air surpris. Elle passa ensuite doucement une main sur la joue d’Adrian, avec un regard toujours aussi surpris, et sans laisser de signes avant-coureurs, elle le plaqua contre le matelas.

- Ne te fous pas de ma gueule, Adrian. Tu ne vas clairement pas bien.

Elle dégagea rapidement le bol de soupe, puis enleva le pansement d’Adrian, tout en le maintenant sur le lit. Ce qu’elle vit par la suite ne lui plut absolument pas. La blessure d’Adrian ne semblait pas guérir. Ça ne l’étonnait pas mais ça l’énervait quand même. Pourquoi n’était-il pas allé à l’hôpital ? Il pensait vraiment que ce genre de blessure serait passé comme une lettre à la poste ? Elya soupira. Ce type était complètement irresponsable.


avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 10/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 16 Mar - 11:33
Un peu de repos.Adrian fut à son tour surpris quand Elya le plaqua sur le matelas, la regardant avec des yeux ronds le temps qu’il comprenne ce qu’il se passe. Le corps d’Adrian était anormalement chaud et ses yeux brillaient bien plus que d’habitude. Il laissa Elya faire, puis se mit à rire, un petit peu, mais c’était plus un rire nerveux qu’autre chose, ça c’était sûr. Cependant il grimaça quand elle enleva le pansement.

Ce n’était vraiment pas beau à voir. C’était comme si la blessure essayait de guérir mais que quelque chose l’en empêchait, ce qui expliquait les quelques vaisseaux sous sa peau qui étaient comme noircis autour de la blessure. Même si il s’était extrait la balle par lui-même, la plaie ne se refermait pas comme elle aurait du le faire. Pas en deux secondes bien évidemment, mais en une demi-heure/une heure cela aurait dû être arrangé. Cependant cela faisait plusieurs heures et rien ne s’améliorait, et c’était peut-être encore pire au fur et à mesure.

Il savait très bien que pour guérir de ce genre de blessure, il devait boire du sang frais, car c’était le meilleur remède. Mais il se refusait de mordre Elya qui était déjà bien blessée aussi, il se refusait de la toucher tant qu’elle serait dans cet état là. Et c’est pour cela qu’il n’en fit pas part à celle-ci, faisant comme-ci il ignorait comment guérir.

- Et qu’est-ce que tu veux que j’y fasse ?

Malgré qu’Adrian soit de nature assez franche, cette fois-ci il préférait lui mentir pour ne pas … qu’elle s’inquiète ? Pourquoi elle s’inquiétait pour lui d’ailleurs ? Il pensait qu’elle serait la dernière personne à se soucier de lui dans cette ville. Il l’emmerdait tellement qu’il se disait qu’elle allait vite l’ignorer ou quelque chose du genre. Mais non, c’est presque comme ci cela avait l’effet contraire.

Sur le coup il était bien content d’être plaqué par Elya sur le matelas, il ne verrait peut-être ça qu’une seule fois dans sa longue vie, mais il n’allait pas en profiter pour autant. Quoi que. Il allait parler mais la douleur faisait en sorte qu’il se taise. Cela n’allait pas l’arrêter. Pas Adrian.

- J’aime bien ton petit côté dominant ~

Bon, ce qui était bon signe c’était qu’il plaisantait encore un peu quand même. Même si pour le coup il semblait quand même dire la vérité. Il avait un sourire amusé malgré la situation, peut-être pour détendre la jeune femme ou soi-même. Ou peut-être les deux en même temps.

© 2981 12289 0
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 10/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 16 Mar - 16:41
detteft. STRANGE Adrian

Elya secoua la tête quand elle entendit la remarque d’Adrian. Cela dit, elle était presque… amusée ? En tout cas, ça l’a rassurait un peu de l’entendre sortir des trucs dans ce genre. Au moins, il ne semblait pas à l’article de la mort. Enfin… Peut-être qu’il était comme ça même à l’article de la mort ? Qui sait ?

Néanmoins, elle le lâcha tout de même, histoire de ne pas lui donner raison. Non pas parce qu’elle niait d’avoir un côté dominant, mais plutôt qu’elle refusait l’idée de chercher à dominer Adrian. C’était juste non. Non. Non non non. Un grand NON.

Toutefois, elle avait un problème sur les bras maintenant. Il fallait qu’elle trouve un moyen de soigner Adrian. Quoi que… Devait-elle vraiment ? Son côté chasseuse lui disait de laisser tomber. Si Adrian était assez stupide pour ne pas prendre cette blessure au sérieux, c’était son problème. De plus, elle n’était pas censé aider un vampire. Même si c’était son coéquipier, se faire tirer dessus arrivait souvent dans leur métier, par conséquent, personne ne penserait nécessairement qu’elle n’avait pas fait son possible pour aider son coéquipier. Personne ne penserait que ce serait de sa faute si Adrian finissait par être gravement malade à cause de sa blessure. Alors, pourquoi l’aiderait-elle ?

Parce qu’elle avait une dette. Et elle détestait avoir une dette. Elle avait réalisé cela quelques instants plus tôt, d’où le fait qu’elle avait pleuré des larmes de rage. Elle n’avait pas réussi à se sauver elle-même et avait dû compter sur l’aide d’Adrian, un vampire. Cela avait le don de la mettre hors-d’elle. Elle qui détestait les vampires finissait toujours par demander de l’aide à un vampire. Elias était normalement le vampire qu’elle allait voir, mais aujourd’hui, cela avait été Adrian. Et si elle avait un moyen de se débarrasser de cette dette rapidement, elle n’allait pas hésiter.

Elle devait donc le soigner. Même si cela allait à l’opposé de sa mission de chasseuse. D’ailleurs, avant la fin de la guerre contre les vampires, elle avait participé à certain “interrogatoire”, et la méthode pour interroger les vampires afin d’en trouver d’autres avait été de leur tirer dessus avec une balle ultraviolet, puis quand la douleur devenait trop forte, ils leurs donnaient du sang. Grâce au sang, les vampires guérissaient plus vite et mieux.

Par conséquent, Elya devait donner du sang à Adrian. Son sang. Elle soupira. Elle n’appréciait pas vraiment cette idée mais c’était tout ce qu’elle pouvait faire pour supprimer cette dette. Elle retroussa donc une de ses manches, puis tendit son poignet à Adrian.

- Tu peux boire de mon sang pour guérir. Mais je te préviens, c’est juste pour cette fois. Et après, je ne veux pas en attendre parler.



avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 10/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 16 Mar - 17:12
Juste un peu...Adrian fut déçu de la voir se redresser ou du moins s’éloigner un peu, il aimait cette proximité physique, ça ne le dérangeait pas le moins du monde. Il fit un peu la moue et la regardait, elle semblait réfléchir, et il essayait de déchiffrer à quoi elle pouvait penser. Elle va essayer de le soigner ou s’en aller ? Elle pourrait très bien s’en aller et rentrer au Red Order, après tout elle semblait détester les vampires et lui en particulier, même si il ne croyait pas trop au fait qu’elle lui était indifférente. Après tout, elle serait déjà partie si c’était le cas, non ?

Il clignait des yeux, sans rien dire, plongeant son regard dans le sien. Il s’asseya, tout en se plaçant un peu plus en face d’elle. Il aimerait tellement qu’ils soient plus proches. Car pour lui il étaient si proches mais pourtant si loin, c’était assez bizarre, du je t’aime moi non plus mais .. Il y avait quelque chose, il le savait et le sentait.

Il grimaça alors qu’il commençait à ressentir un mal de tête et d’avoir un léger moment où il vu flou, se passant une main sur le visage en soupirant légèrement au passage. Et elle lui tendu son poignet, lui disant de se guérir avec son sang. Elle semblait avoir fait une proposition mais cela sonnait comme si elle avait donné un ordre. Il s’était dit qu’il ne voulait pas toucher à Elya tant qu’elle était blessée, mais .. Si il pouvait aller mieux et se rapprocher d’elle plus vite, c’était tout aussi tentant.

Il attrapa alors doucement le poignet d’Elya, rapprochant ses lèvres de la peau de la jeune femme mais finalement ce fut son tour de plaquer Elya sur le matelas, se retrouvant maintenant au-dessus d’elle. Il tenait toujours son poignet d’une main, et de l’autre passa sa main sur l’épaule de sa collègue, la remontant le long de sa nuque et de la redescendre, baissant alors légèrement le t-shirt d’Elya jusqu’à l’épaule. Il déposa des baisers papillon dans le cou de celle-ci et fit le même parcours que sa main, descendant vers l’épaule et s’arrêtant à la base de son cou.

Il eût comme un moment d’hésitation, entendant les battements de cœur d’Elya qui accéléraient sûrement. La main qui tenait son poignet remonta également et il venu enlacer cette main avec celle d’Elya, doucement, sans aucun geste brusque, comme si elle était en porcelaine.

Puis sans prononcer un mot, il enfonça ses crocs dans la chair de la jeune femme et se mit à sucer son sang tout en essayant de se contrôler.

© 2981 12289 0
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 10/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 16 Mar - 19:14
offrandeft. STRANGE Adrian

Quand Adrian s’approcha de son poignet, Elya commença à regretter son choix. Pourquoi n’était-elle pas parti tout simplement ? Il n’y avait aucune possibilité pour que cela se termine “bien”. Il y aurait forcément des complications, connaissant Adrian. Malheureusement, il était trop tard pour reculer, et elle ferma les yeux et se mordit les lèvres en appréhendant le moment où elle sentirait les crocs du vampire dans sa chair.

Mais ce moment n’arriva pas. Ou du moins pas tout de suite. Adrian avait décidé de surprendre Elya en ne la mordant pas au poignet mais en la plaquant plutôt contre le matelas. Sur le coup, Elya rouvrit ses yeux et laissa échapper un petit cri de surprise. Qu’est-ce qu’il avait encore derrière la tête ? Elle allait d’ailleurs lui demander ce qu’il pouvait bien faire mais il baissa son haut et se pencha vers elle avant qu’elle n’ait eu le temps de dire quoi que ce soit.

Lorsqu’elle sentit les lèvres d’Adrian sur sa peau, son souffle se coupa et elle resta figée pendant qu’il déposait des baisers le long de son cou, le laissant faire. Puis, lorsqu’il s’arrêta un instant, elle reprit ses esprits et attendit avec appréhension la suite. Elle n’était pas stupide. Elle avait finit par comprendre les intentions d’Adrian. Ce bâtard avait décidé de la mordre à la nuque plutôt qu’à son poignet, et elle ne pouvait pas vraiment faire quelque chose pour l’en empêcher. Elle avait été à l’origine de ça de toute façon. Et puis… Une sorte d’envie se mêlait à l’appréhension. D’ailleurs, elle ne savait même pas ce qu’elle appréhendait. La morsure en elle-même, ou le fait d’apprécier cela.

En quelque sorte envoûtée par la situation, elle répondit à son geste quand il entrelaça ses doigts avec les siens, puis ferma les yeux. La pensée qu’elle s’offrait littéralement à lui lui traversa l’esprit, mais elle la chassa bien rapidement, se disant qu’elle ne faisait ça que pour la dette.

Au moment même où les crocs s’enfoncèrent dans sa peau, Elya ne put s’empêcher de gémir et se mordit la lèvre pour ne pas faire un son de plus. Il ne fallait pas non plus qu’Adrian se fasse des idées. Cependant, au fur et à mesure qu’Adrian buvait son sang, Elya abandonna toute idée de faire comme si ça ne l’affectait pas. Elle commença par passer sa main libre dans les cheveux d’Adrian, exerçant une légère pression sur sa tête pour le rapprocher d’elle. Et bien qu’elle perdait une partie de son sang, du rouge vint colorer ses joues. Pour elle, la morsure d’Adrian était comme une drogue à laquelle elle devenait rapidement accro, celle-ci lui faisant ressentir du plaisir.

Malheureusement pour Adrian, Elya ne s’avouerait jamais une telle chose. Elle était bien trop fière pour réaliser qu’un vampire lui provoquait du plaisir. De ce fait, lorsque la sensation finit par lui être familière et qu’elle revint peu à peu à ses esprits - jugeant en même temps qu’il avait assez de sang comme ça -, elle fit glisser la main qui était dans les cheveux d’Adrian vers son torse et commença à le repousser légèrement.

- Adrian…

Elle voulait lui dire qu’il en avait assez comme ça, mais n’arriva pas à finir sa phrase, une partie d’elle ne voulant pas qu’il s’arrête tout de suite.



avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 10/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IMMORTALS :: † Archives :: Archives :: Archives V1-